Menu
Conseil

Comment prévenir les chutes ?

Elisabeth Herberg

Par Elisabeth Herberg

Ergothérapeute - La Kléh

Il nous est tous arrivé de nous prendre les pieds dans un obstacle au sol et de perdre l'équilibre. Avec l'âge une chute peut avoir des conséquences importantes. Penser à anticiper et à détecter les éléments de notre environnement qui peuvent être à risques est primordial pour éviter les accidents.

Anticiper les chutes 

Il nous est tous arrivé de nous prendre les pieds dans un obstacle au sol et de perdre l'équilibre voire de tomber. Petits, nous nous sommes égratignés les genoux, plus grands nous avons pu nous faire franchement mal en tombant de toute notre hauteur et plus âgés, cela peut avoir plus de conséquences.

Autant anticiper au mieux et détecter les éléments de notre environnement qui peuvent être à risque pour nous-mêmes, nos enfants et nos aînés. Mais ne négligeons pas nos capacités et notre condition physique qui sont aussi de bons outils sur lesquels nous pouvons agir !

Ayez les bons réflexes pour garder l’équilibre

Les accidents domestiques sont nombreux et concernent tous les âges de la vie. Parmi ces accidents, les chutes représentent une part non négligeable. Quelques précautions et points de vigilance vous permettront de mettre à distance ce risque de chute !

  • Anticipez les risques liés aux éventuels effets secondaires de la prise de médicaments avec votre médecin et votre pharmacien, mais conservez une activité physique au quotidien comme des sorties extérieures au moins une fois par jour, des cours de gymnastique douce, des pratiques sportives collectives adaptées à vos capacités fonctionnelles… Prendre soin de son corps tout au long de sa vie reste l'un des points les plus importants pour s'assurer une bonne qualité de vie tout au long des années.
  • Comme nous le savons tous, notre environnement peut être plus ou moins accueillant et propice à la chute. Si vous vous référez aux fiches conseil sur chaque pièce de votre logement et que vous appliquez quelques règles de bonnes pratiques, ces situations à risque devraient disparaître. 

Par ailleurs, il existe actuellement de nombreux dispositifs qui permettent d'avoir accès à des financements pour faciliter la mise en œuvre des aménagements ou l'acquisition des aides techniques (CNAV, APA, Conférence des financeurs, CARSAT, caisse de retraite, ANAH…). Renseignez vous auprès de votre CCAS.

Prévenir les risques de chute dans son environnement

Notre environnement peut être générateur de situation à risque, il est important de vérifier quelques points de vigilance dans notre logement comme :

  • Les éclairages des axes circulation des escaliers et des espaces extérieurs doivent être assez nombreux pour ne pas créer de zones d'ombre. Ils peuvent aussi être à déclenchement automatique, mais jamais éblouissants.
  • Dans les escaliers, veillez à avoir des points d'appui fixes et bien identifiés comme des mains courantes, des barres d'appui, même pour franchir une ou deux marches, ou un seuil de porte fenêtre pour aller sur la terrasse, par exemple. Ce sont souvent ces petits passages du quotidien qui peuvent devenir dangereux.
  • Vérifiez que les tapis qui vous tiennent à cœur ne glissent pas sur le sol. Sinon, placez un antidérapant en-dessous ou bloquez-les sous le pied d'un meuble. Si ce n'est possible, il faudra envisager de les déplacer dans un autre espace de la maison, moins fréquenté ou de les enlever.
  • Les fils des différents appareils (TV, radio, ordinateur…) et électroménagers (fer, aspirateur…) sont à placer derrière vos meubles et le long des murs. Une prise placée en hauteur évitera que les fils ne trainent au sol et vous ne serez plus obligé de vous plier en deux pour y accéder.


Pour identifier tous les espaces de votre logement susceptibles d'être source de chute lors du déroulement de vos activités de la vie quotidienne, une évaluation de votre domicile effectuée par un ergothérapeute vous donnera une lecture détaillée et des solutions de compensation sur mesure.

Gardez la forme physique !

Parlez-en à votre médecin

  • Depuis peu, les médecins prescrivent la pratique du sport (il existe un décret d'application depuis fin 2016) aux patients atteints d’affections de longue durée. C'est une mesure d'incitation pour les patients atteints de certains types de cancers, de diabète, de certaines maladies neurodégénératives ou cardiovasculaires ainsi que pour des personnes ayant été victime d’un AVC. 

Pratiquez votre sport préféré

  • Mais vous pouvez aussi pratiquer votre sport préféré de façon autonome. Pensez alors à adapter les exercices en fonction de votre état physique du moment.
  • Pour être bien conseillé ou travailler précisément votre équilibre, votre marche, vous relever du sol… Vous pouvez aussi solliciter des professionnels comme les kinésithérapeutes. Ils sont formés pour maintenir ces acquis, et peuvent proposer des groupes sur des thématiques précises.

Hydratez vous

  • Conserver une bonne mobilité c'est aussi bien s'hydrater suivant les différents moments de la journée et les différentes régions de France. Boire de l'eau, du thé, des eaux aromatisées… mais aussi aérer son logement, se vaporiser de l'eau sur le visage, les bras, la nuque, voire prendre des douches plus fréquentes pendant les périodes de fortes chaleurs. Votre pharmacien saura vous le rappeler régulièrement! 

Ne restez pas seul

  • Les Centre Communaux d'actions sociales (CCAS) des mairies sont des services qui s'adressent particulièrement aux séniors. Ils sont chargés d'organiser des sorties, des séjours, des repas, des activités, mais ils sont aussi disponibles pour informer sur les droits, les aides financières et les services qui peuvent intervenir au quotidien auprès des personnes âgées à domicile (portage des repas aides ménagère, téléassistance…).
  • Il est toujours intéressant de le contacter pour information ou de consulter le site internet de votre mairie.

 

Quelques astuces pour se rassurer et rassurer son entourage

Gardez un téléphone à portée de main

  • Soyez toujours à portée d'un téléphone portable ou fixe, de façon à pouvoir prévenir en cas de chute si vous êtes dans l'impossibilité de vous relever seul. Vous éviterez ainsi bien des désagréments d'être resté des heures au sol sans aide. Il existe des téléphones portables simplifiés dans leur utilisation bien qu'ils soient tactiles (paramétrage des temps de clics et validation sur l'écran, du nombre d'informations affichées, prise en main à distance et réglages…)

La téléassistance

  • Si l'utilisation du téléphone vous semble trop complexe ou non appropriée vous pouvez opter pour une téléassistance. Ce dispositif vous permet par un seul bouton poussoir porté sur vous (pendentif ou montre) de déclencher un appel à un centre qui établira la connexion pour s'assurer de votre situation et au besoin appellera les secours ou alertera l'un de vos proches qui dispose des clés de votre logement pour intervenir.
  • Certaines téléassistances se déclenchent automatiquement sans action volontaire de la personne permettant ainsi d'envoyer un signal d'alerte même en cas de perte de connaissance.

Surveillance vidéo

  • Des caméras installées dans les axes de circulations de votre logement ou dans la pièce de vie permettant à vos proches un contrôle visuel et une intervention rapide en cas de chute.

Les nouvelles technologies pour votre sécurité

  • Les nouvelles technologies proposent de nombreuses applications qui ne cessent d'évoluer pour s'adapter toujours mieux à nos besoins, cependant il faut rester vigilant sur l'intrusion que cela représente dans la vie des personnes concernées. C'est donc toujours préférable d'évoquer les différents dispositifs et de choisir ensemble.
Guide d'achat

Bien choisir une barre d'appui

Une barre d’appui permet de sécuriser ses déplacements en prenant appui là où on en a besoin. C’est le principe de la rampe d’escalier mais adapté à d’autres activités, en différentes tailles et formes.

Leurs emplacements et leurs fixations dépendront de l’effet recherché et aussi du support dans lequel elles seront fixées. N’hésitez pas à prendre appui sur ce guide pour en savoir plus.

portrait

Laurence Kock - Ergothérapeute - La Kléh

Conseils associés

Conseil

Comment aménager le salon-séjour ?

Comment aménager le salon-séjour ?

Le salon est une pièce centrale de notre maison ! C’est ici que nous venons nous détendre, lire, écouter de la musique, ou encore regarder la télévision. Mais c’est surtout une pièce de vie, où nous recevons notre famille et nos amis. C'est un espace important de notre vie quotidienne. Il mérite donc toute notre attention !

Elisabeth Herberg

Elisabeth Herberg

Ergothérapeute - La Kléh

Conseil

Comment aménager sa salle de bain ?

Comment aménager sa salle de bain ?

Aménager sa salle de bain est primordial. Ça coule de source ! Que vous ayez une baignoire ou une douche, la salle de bain doit avant tout rester un lieu de bien-être et d’intimité. Elle doit allier praticité et sécurité dans le respect de votre espace et de vos besoins. Ces conseils vous aideront à gagner en liberté…

Elisabeth Herberg

Elisabeth Herberg

Ergothérapeute - La Kléh

Conseil

Comment aménager sa douche ?

Comment aménager sa douche ?

L'espace de douche est un espace particulier dans la salle de bain ! C'est souvent un lieu que l'on aménage à la place de la baignoire ou que l'on réaménage à l'occasion de travaux… Alors, autant lui donner les bons éléments pour en faire un espace fonctionnel et esthétique pour rendre le temps de la douche agréable et relaxant !

Elisabeth Herberg

Elisabeth Herberg

Ergothérapeute - La Kléh

Conseil

Comment aménager sa chambre ?

Comment aménager sa chambre ?

Nous dormons, environ, un tiers de notre vie. Autant dire que notre chambre est un espace de vie où nous passons du temps ! L'organisation, le choix du mobilier et la décoration de notre chambre doivent donc favoriser un bon sommeil et une bonne récupération !

Elisabeth Herberg

Elisabeth Herberg

Ergothérapeute

Catégories associées

Accès au bain ou à la douche

Accès au bain ou à la douche

Sécurisez l'entrée et la sortie de votre douche ou de votre bain grâce à nos accessoires antidérapants. Une simple marche d'accès ou un tapis de bain vous permettront de limiter les risques de chutes.
Découvrir Découvrir
Barres d'appui et de relèvement bain douche

Barres d'appui et de relèvement bain douche

Nos barres d'appui et de relèvement vous aident à vous relever plus facilement et limitent le risque de chutes. Les modèles à ventouses peuvent être déplacés en fonction de vos besoins.
Découvrir Découvrir
Accessoires pour cannes

Accessoires pour cannes

Accessoirisez votre canne de marche avec une dragonne ou un accroche canne. Pour un maximum de sécurité, n'oubliez pas de changer régulièrement l'embout antidérapant.
Découvrir Découvrir
Déambulateurs et déambulateurs à roues

Déambulateurs et déambulateurs à roues

Découvrez notre gamme complète de déambulateurs et de rollators à 2, 3 ou 4 roues pour vous déplacer de façon stable et en toute autonomie.
Découvrir Découvrir