Menu
Conseil

Accessibilité au logement : rentrer et sortir de chez soi sans difficulté !

Elisabeth Hercberg

Par Elisabeth Hercberg

Ergothérapeute - La Kléh

Avec l’âge ou en situation d’handicap, il faut porter une attention particulière aux axes de circulations entre son logement et l’extérieur. Ces quelques mètres sont importants dans le maintien de son autonomie, des liens sociaux et de ses activités quotidiennes (courses, visites). Il est primordial que notre domicile ne devienne pas une cage dorée.

Adapter son domicile pour satisfaire ses besoins et rester autonome dans un environnement confortable et primordial. Mais pouvoir accéder à la maison ou à son appartement est tout aussi important. Ces quelques mètres nous gardent connectés avec l’extérieur.

Cependant, aménager l’accès au logement peut devenir complexe car il concerne l'espace situé entre l'espace public (la rue, le trottoir, la place…) et la porte d'entrée dans le logement (ce qui inclut le jardin, les aires de stationnement sur la parcelle, les parties communes….)

Nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne et plusieurs paramètres peuvent impacter les possibilités d'intervention et de mise en place d'équipements facilitateur de mobilité.

Accessibilité du logement : Espace public / espace privé


Attention ! L’espace compris entre le domaine public et votre intérieur n'est pas toujours "libre de droit" suivant votre statut d'occupation des lieux :
  • Si vous êtes propriétaire : Vous pourrez envisager des changements impactant l'environnement (changement du revêtement, rampes d'accès, mains courantes…)
  • Si vous êtes propriétaire dans un habitat collectif : Vous devrez obtenir l'accord de la copropriété.
  • Si vous êtes locataire : Vous devrez solliciter votre propriétaire (public ou privé). En cas de réhabilitation, certaines attentions ne sont pas couteuses et peuvent facilement être intégrées.
Quoiqu'il en soit, certaines bonnes pratiques peuvent faciliter et sécuriser la circulation dans ces espaces, comme un bon éclairage des cheminements et des parties communes, des revêtements de sols non glissants et stables en intérieur et en extérieur, des mains courantes pour franchir les marches, des stationnements à proximité des entrées…

Sécuriser les voies d’accès pour faciliter l’accessibilité à votre logement

Choisir le chemin le plus adapté :

  • Certains passages sont plus directs mais parfois plus exigeant (fortes pentes, marches, sol glissant…). Dans ce cas, il faut privilégier un accès plus adapté à vos capacités en évitant les allées en gravier, les revêtements en bois qui glissent par temps de pluie, les pavés disjoints… Cela peut s'avérer judicieux même s'ils sont un peu plus longs.
  • De même, éviter les passages présentant des ressauts et des escaliers en privilégiant les rampes d'accès peut être plus approprié. Tout dépend de l'équipement de ces différents espaces de circulation et des capacités de chacun.
  • Favorisez un cheminement large, dont le revêtement est bien stabilisé, horizontal et suffisant pour y passer à 2 personnes en même temps (>1,40m de large) sera plus sécurisé même s'il est un peu plus long.

Installer des mains courantes et tracer des marquages au sol

  • L'ajout de mains courantes le long du cheminement (même pour une seule marche ou pour un accès en cas de forte pente) peut sécuriser de façon efficace ces petites distances.
  • De même, le marquage par contraste des bordures des circulations piétonnes (plantations, rebords…), la matérialisation des ressauts et des marches par des changements de matériaux contrastés avec ceux des cheminements ne seront que des aides pour éveiller la vigilance et diminuer le risque de chute, même si l'on connait par cœur le trajet !
  • De façon générale, une rampe d'accès doublera systématiquement un escalier de façon à offrir un choix de cheminement. Dans le cas d'un terrain en pente, il est préférable d'allonger quelque peu le cheminement pour privilégier un faible pourcentage d'inclinaison (<4%) ou de prévoir un ou plusieurs paliers de repos horizontaux permettant de faire des pauses.
  • Enfin, le paillasson, bien qu'indispensable ne doit pas être un obstacle. Il peut être encastré dans le sol ou extraplat et antidérapant. Pensez à vérifier son épaisseur, sa bonne stabilité et son efficacité.

Un éclairage adapté pour rester en sécurité :

  • Dans l’obscurité, tous les espaces de passage doivent être correctement éclairés (20 lux au niveau du sol et sans zone d'ombre) et la lumière doit être renforcée devant les portes, les boites aux lettres, les informations et panneaux d'orientation, les stationnements… Ces éclairages doivent être non éblouissants ce qui signifie qu'ils ne doivent pas être directement orientés vers l'œil de l'utilisateur.
  • L'emploi des leds associées au mobilier urbain (main courante, plinthes, corniches, sol… peut être une bonne ressource d'éclairage et un bon guide mais attention toutefois à éviter tout éclairage direct !

Des endroits pour s'asseoir :

  • Si le stationnement de votre véhicule est éloigné de l'entrée ou que la résidence dispose d'un parc, des bancs permettront de fractionner les sorties et de sécuriser le chemin du retour par l'assurance de moments de repos. 
  • Il faut cependant ne pas négliger le rôle qu'ils jouent dans l'accès à la ville pour toutes les personnes qui ont un périmètre de marche limité par la fatigue, la douleur… Bien placés le long des cheminements ou dans des espaces de convivialité, ils favorisent le maintien des contacts entre voisins, la pause sur le trajet des courses quotidiennes, ou lors de la promenade du chien. Autant de rituels du quotidien qui ont leur importance.
  • Pas trop bas, munis d'accoudoirs, en matériaux chauds… les bancs publics ont toute leur légitimité dans les espaces privés et publics.


Des astuces pour sa sécurité pour rendre accessible son logement:

Dans l'habitat collectif :

  • Les immeubles d'habitation sont presque tous équipés d'un dispositif d'interphone/visiophone permettant le contrôle des accès et la sécurité des personnes. Cependant, au cours d'une réhabilitation, il peut s'avérer judicieux de prévoir un dispositif plus récent permettant la bascule des appels à l'interphone sur les téléphones de chaque locataire limitant ainsi pour eux les déplacements dans le logement et améliorant la sécurité des entrées.
  • Afin de faciliter le franchissement des sas des halls des immeubles une motorisation des portes du hall pourra être envisagée, elle apportera un vrai bénéfice pour les personnes circulant en fauteuil roulant mais aussi pour le passage des poussettes, des personnes ayant un équilibre précaire et qui utilisent une canne ou un déambulateur, des personnes portant des objets encombrants (courses, cartons, valises…)

Les maisons individuelles :

  • Elles peuvent aussi être équipées de ces dispositifs (interphones, visiophones, caméra…) permettant d'assurer la sécurité des occupants (contrôle des visiteurs à distance, ouverture sans avoir à sortir dans le jardin, ni se déplacer…) de façon simple par des systèmes sans fil.
  • Il existe aussi des sonnettes ou des carillons dont le niveau sonore est plus élevé afin d'être entendu dans tout le logement…
  • L'ouverture des portes et grilles d'accès au logement peuvent aussi être reportées sur un téléphone (fixe ou portable) permettant de limiter les déplacements (les précipitations sont souvent des risques élevés de chute).
  • Enfin pour les plus high-tech d'entre nous, des serrures connectées permettent de déclencher l'ouverture des portes à distance depuis un téléphone portable ou de limiter le nombre de clefs à dupliquer lorsqu'il y a nombre d'intervenants extérieurs (soin à domicile). Équipées d'un code, d'une reconnaissance wi-fi ou d'un badge d'accès, les serrures s'ouvrent plus facilement tout en conservant le contrôle d'identité des visiteurs.

Accessibilité du logement : Rester vigilant, pour rester autonome


Dans tous les cas, pour nous permettre de continuer nos activités quotidiennes, sociales et citoyennes, il ne faut pas négliger tous ces petits détails qui nous permettent d'être en sécurité, de conserver notre mobilité et notre autonomie. Les accès extérieurs au logement sont le maillon non négligeable d'une bien être
Guide d'achat

Bien choisir une barre d'appui

Une barre d’appui permet de sécuriser ses déplacements en prenant appui là où on en a besoin. C’est le principe de la rampe d’escalier mais adapté à d’autres activités, en différentes tailles et formes.

Leurs emplacements et leurs fixations dépendront de l’effet recherché et aussi du support dans lequel elles seront fixées. N’hésitez pas à prendre appui sur ce guide pour en savoir plus.

portrait

Laurence Kock - Ergothérapeute - La Kléh

Conseils associés

Conseil

Comment aménager le salon-séjour ?

Comment aménager le salon-séjour ?

Le salon est une pièce centrale de notre maison ! C’est ici que nous venons nous détendre, lire, écouter de la musique, ou encore regarder la télévision. Mais c’est surtout une pièce de vie, où nous recevons notre famille et nos amis. C'est un espace important de notre vie quotidienne. Il mérite donc toute notre attention !

Elisabeth Herberg

Elisabeth Herberg

Ergothérapeute - La Kléh

Conseil

Comment aménager sa salle de bain ?

Comment aménager sa salle de bain ?

Aménager sa salle de bain est primordial. Ça coule de source ! Que vous ayez une baignoire ou une douche, la salle de bain doit avant tout rester un lieu de bien-être et d’intimité. Elle doit allier praticité et sécurité dans le respect de votre espace et de vos besoins. Ces conseils vous aideront à gagner en liberté…

Elisabeth Herberg

Elisabeth Herberg

Ergothérapeute - La Kléh

Conseil

Comment aménager sa douche ?

Comment aménager sa douche ?

L'espace de douche est un espace particulier dans la salle de bain ! C'est souvent un lieu que l'on aménage à la place de la baignoire ou que l'on réaménage à l'occasion de travaux… Alors, autant lui donner les bons éléments pour en faire un espace fonctionnel et esthétique pour rendre le temps de la douche agréable et relaxant !

Elisabeth Herberg

Elisabeth Herberg

Ergothérapeute - La Kléh

Conseil

Comment aménager sa chambre ?

Comment aménager sa chambre ?

Nous dormons, environ, un tiers de notre vie. Autant dire que notre chambre est un espace de vie où nous passons du temps ! L'organisation, le choix du mobilier et la décoration de notre chambre doivent donc favoriser un bon sommeil et une bonne récupération !

Elisabeth Herberg

Elisabeth Herberg

Ergothérapeute

Services associés

Évaluation de vos besoins à domicile

Évaluation de vos besoins à domicile

Spécialiste de l’autonomie des personnes à mobilité réduite, Libeoz vous accompagne dans la mise en œuvre de toutes les solutions adaptées à vos besoins. Dans votre Point Conseils Libeoz ou bien à domicile, un professionnel de la santé est à votre écoute pour réaliser un bilan complet de votre perte d’autonomie, en toute confidentialité.
Découvrir Découvrir
Livraison, installation et location de matériel médical

Livraison, installation et location de matériel médical

Votre Point Conseils Libeoz est un professionnel du maintien à domicile. Il s’engage à vous apporter les produits et les solutions les mieux adaptées à votre situation, à votre morphologie ou à votre âge, pour vous donner un maximum de bien-être, et faire que la perte d’autonomie ne soit plus un obstacle.
Découvrir Découvrir
Aménagement de la salle de bain

Aménagement de la salle de bain

En partenariat avec Indépendance Royale, acteur majeur du maintien à domicile pour les personnes âgées ou dépendantes, votre Point Conseils Libeoz vous propose des solutions innovantes, confortables et sur-mesure pour aménager votre salle de bain en fonction de vos besoins.
Découvrir Découvrir
Aide à la personne

Aide à la personne

Libeoz propose des solutions d’aides à domicile pour vous accompagner et simplifier votre quotidien. Grâce à notre partenaire AD Seniors, une équipe de professionnels qualifiés et sensibilisés aux différentes situations de dépendance et de perte d’autonomie se tient à votre disposition dans l'évaluation de vos besoins.
Découvrir Découvrir